Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Série    
 

Le Maléfice

Cliff McNISH

 
    Volumes de la série    
1 /    Le Maléfice
2 /    L'Alliance magique
3 /    La Promesse du magicien

    Critiques    
     Rachel et Eric vivent tranquilles et heureux dans la maison familiale. Ce sont deux adolescents parmi tant d'autres, jusqu'au jour où, capturés par Dragwena la terrible sorcière, ils se retrouvent précipités dans un autre univers. De fil en aiguille, nos jeunes héros vont devoir affronter les pires canailles de la sorcellerie. Heureusement, les magiciens, véritables contre-pouvoirs, sont là pour les aider. Dans ce combat de titans où l'humanité est en jeu, les enfants ont un rôle crucial, celui de défendre notre planète et notre civilisation, là où les adultes s'avèrent misérablement impuissants. Au-delà de Rachel, ce sont en effet tous les enfants dotés de pouvoirs magiques qui s'éveillent petit à petit. Parmi eux, Yémi, un bébé africain. Il n'en est encore qu'au babil, mais sa puissance incommensurable fait de lui l'objet de toutes les convoitises. Il jouera le rôle de l'arbitre dans le combat final.

     Dans sa présentation, Cliff McNish précise qu'elle a inventé cette histoire pour sa fille Rachel — prénom de l'héroïne — avant de ressentir le besoin d'en faire un livre puis, finalement, une trilogie. Cet avertissement nous éclaire un peu sur l'évolution aussi importante qu'inattendue de l'histoire et surtout du style. Le premier volet est un véritable conte d'horreur pour enfants. Les sorcières, plutôt hideuses, ont des araignées qui dégringolent de leurs multiples mâchoires, les scènes de magie regorgent de moult détails « gore » et sanguinolents, les gentils sont très gentils et la petite Rachel passe par toutes les affres possibles et imaginables avant de sortir grandie de son combat contre la très méchante Dragwena. Le deuxième volet abandonne en grande partie les aspects macabres — pas très utiles à l'intrigue — pour laisser place à une belle histoire de magiciens et d'enfants en lutte contre le monde des sorcières venues sur Terre venger leur sœur. Le troisième volet conclut le cycle avec un récit bien mieux construit et plein de sens, qui nous présente une Terre où la paix et l'amour sont les grands vainqueurs.

     Les récits de prouesses d'enfants bardés de pouvoirs magiques sont à la mode ces temps-ci, avec plus ou moins de réussite. Ici, Cliff McNish construit un univers qui se veut complexe, mais il est malheureusement trop façonné par les clichés, un peu comme un puzzle dont toutes les pièces seraient carrées. Rien ne semble prévu mais tout est prévisible. Les scènes se succèdent et les solutions s'imposent d'elles-mêmes sans véritable explication. Le rythme est assez soutenu. L'identification marchera à fond pour les jeunes lecteurs qui vont s'imaginer en train de voler dans le ciel en lançant des sorts à tout va, enfin délivrés de l'autorité des adultes. Autant d'ingrédients qui peuvent expliquer le succès international de cette saga — publiée dans 14 pays !

     Au final, science-fiction, fantasy et fantastique se mêlent ici allégrement au service d'un thème plutôt classique. Les plus mordus de ce type d'histoire « abracadabrantesque » — éternel combat entre le bien et le mal — arriveront à se régaler, à condition de passer sur certaines incohérences dans la description changeante des personnages, par exemple. Les plus avertis préféreront la trilogie du Livre des étoiles, d'Erik Lhomme, également publié chez Gallimard Jeunesse, bien plus subtil et travaillé à mon goût.

Fabrice FAUCONNIER (lui écrire)
Première parution : 1/1/2004
nooSFere

 
Base mise à jour le 7 janvier 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.