Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
L'Agitateur public
Série : Le Linceul    Album précédent tome 4 

Scénario : Laurent BIDOT
Dessins : Laurent BIDOT

Glénat , coll. Loge noire (La), mai 2006
 
Cartonné
Format 320 x 240
48  pages  Couleurs
ISBN 2-7234-5256-5
 
Quatrième de couverture

     Antonella et Jésus s’évadent du monastère d’Ignouchiviski où ils étaient retenus prisonniers. Ils sont rattrapés puis abattus par les hommes de Vladimir Anthace. Ignorant ces événements tragiques, Frank poursuit ses recherches sur les linceuls. Depuis l’Autriche, Jacques et Jean se lancent sur les traces de la jeune femme avec l’espoir de la retrouver.
     Vingt siècles plus tôt à Jérusalem, le corps crucifié d’un homme accusé d’agitation publique est enveloppé dans un linceul…

 
Critiques

     Après que le Saint Suaire ait été volé devant des centaines de témoins, c’est deux autres pièces dont l’authenticité reste à prouver qui sont réunies pour examen dans le monastère de Ignouchiviski. Antonella fait partie des expertes capables de le faire. Elle est à Saint-Pétersbourg quand elle disparaît.
     Les « Vikings de Dieu » se servent du Christ comme étendard et font apparaître son image quelques instants avant un attentat. C’est ainsi qu’ils en signent un neuvième, contre une mosquée d’Alger, provoquant la réprobation du monde entier.
Antonella et Jésus, qui se sont échappés du monastère d’Ignouchiviski  fuient les forces lancées à leur poursuite. Ils sont repérés, cernés …et des rafales d’armes automatiques éclatent. Pendant ce temps, en Autriche, Jack et Jean retrouvent Anthony, un as du renseignement qui les guide pour retrouver la piste d’Antonella. Les événements se précipitent et Vladimir Anthrace ordonne la destruction du monastère et des linceuls.

     Laurent Bidot, qui signe ici sa première série, a retenu un thème déjà bien exploité dans de nombreuses séries, que ce soit chez le présent éditeur ou chez d’autres. Le Christ et son Suaire, la véracité de celui-ci, de son image, de son identité même ont fait l’objet d’innombrables hypothèses, études et recherches, des plus sensées aux plus farfelues. Cependant l’auteur a retenu, pour son récit, le parti pris de l’action, avec un angle très dynamique, développant une intrigue trépidante autour d’un groupe de personnages aux profils très variés. L’histoire est traitée avec une énergie qui suscite l’adhésion et amène à suivre avec plaisir les péripéties vécues par Antonella la belle historienne.
     Laurent Bidot intègre ce qu’il faut d’ésotérisme pour multiplier les pistes et maintenir le suspense, n’hésitant pas à introduire des cercles ultra secrets d’initiés, après la multiplication des suaires. Et on se laisse emporter par le mouvement, acceptant volontiers les quelques coups de théâtre et phases d’actions assez rocambolesques.

     Le dessin est superbe et le traitement de l’image de haute qualité. Cette façon de définir les ombres est plaisante et renforce le dynamisme du scénario. Laurent Bidot réalise une mise en scène qui, sans être révolutionnaire, est des plus toniques, avec une mise en page attrayante et quelques trouvailles intéressantes.

     Laurent Bidot clôt, avec L’Agitateur, une série « aventuro ésotéro thriller » de bonne facture. Un auteur à suivre !

Serge Perraud          
nooSFere          
14/06/2006          


Base mise à jour le 21 janvier 2017.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017