Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Fonds documentaire Choisir un autre habillage   
    Base de données    
    Base d'articles    
    Identification    
    Fonds documentaire    
 

La déesse des sables

Jean-Pierre FONTANA

Mercury N° 6, octobre 1965

          LA DEESSE DE FEU — (She) — 1965

 

          OUI, C'EST ELLE...

 

          Nos goûts ayant été, dès notre plus tendre jeunesse, dépravés par un amour immodéré de l'opéra et de ses faits frelatés, nous ne reprocherons rien ni aux décors, ni aux costumes de « La Déesse de Feu ». Nous n'estimons d'ailleurs pas indispensable, laissant cette exigence aux cuistres, que les habits des figurants et des acteurs soient fidèles à une hypothétique vérité historique. Nous trouvons seulement agréable que les plumes d'Ursula Andress la blouse de Rosenda Monteros nous dévoilent de fermes rondeurs...
          Robert Day n'a visiblement fait aucun effort de direction. Jobn Richardson a aussi peu de présence que dans « La Maschera del Demonio », mais son rôle est notablement plus important que celui qui était le sien dans l'oeuvre de Bava. La déesse n'est qu'un beau corps de glace que ne hante nulle flamme...
          Un film « fauché » et pas très bien réalisé. Pourrons-nous, sans prêter le flanc à la moquerie de ceux qui ne savent échapper au carcan de leurs structures mentales figées et dont les attirances sont esclaves de ce qu'ils nomment raison, cependant confesser avoir vu ce film sans déplaisir aucun ? Peu importe, nous avons aimé.

           Christian Duveau

 
          Le sujet :
          Deux officiers britanniques, le jeune Leo Vincey et le major Holly, sont démobilisés en Palestine en 1918. Avec leur ordonnance, Job, ils se promènent dans Jérusalem. Billali, un Arabe, les aperçoit et croit voir en Leo un sosie de Kallikrates, l'un des grands prêtres de l'Egypte ancienne. Leo rencontre une jeune et belle Arabe qui l'attire dans un guet-apens. Il est assommé. Lorsqu'il revient à lui, il se trouve devant une belle inconnue qui lui remet un plan grâce auquel il rejoindra la mystérieuse cité de Khuma...
          Fiche technique :
          La Déesse de Feu (SHE) — G.B. — I964
          Réalisation : Robert Day. Production : Michael Carreras. Scénario : David Chantler d'après le roman de H. Rider Haggard. Musique : James Bernard. Supervision musicale : Philipp Martell. Directeur de la photographie : Harry Waxman. Directeur artistique : Robert Jones. Montage : James Needs et Eric Boyd Perkins. Chorégraphie :. C. Lawson. Directeur de production : R.L.M. Davidson. Réalisateur-assistant : B. Sharman. Opérateur : Ernest Day. Son : C. Hitchcock. Montage sonore : J.Groom et V. Nessenger. Effets spéciaux : Bowie Films Ltd. Production : Hammer-Seven Arts. Distribution : MGM. Durée : 84 mn, avec :
          Rosenda Monteros: Ustane
          Ursula Andress: Ayesha
          John Richardson: Leo Vincey / Killikrates
          Peter Cushing: Major Holly
          Bernard.Cribbins: Job
          Christopher Lee: Billali
          André Morell: Haumeid.

 


 

          LA DEESSE DES SABLES — The Vengeance Of She — 1969

 

          Le sujet :
          Carol est en proie à des hallucinations alors qu'elle se trouve dans un yacht. Pendant ce temps, à Khuma, une étrange cité, les habitants sont avertis par les prêtres qu'une jeune femme va les rejoindre. Carol est en effet attirée par des voix et les suit dans le désert. Le jeune Philip la suit aussitôt. Le couple est attaqué par des pillards mais parvient à Khuma...
          Fiche technique :
          La déesse des sables (The Vengeance of She) — G.B. — 1969
          Réal. : Cliff Owen. Scénario : Peter O'Donnell, d'après H. Rider Haggard. Directeur de la photo : Wolf Suschitzky. Musique : Mario Nascimbene. Couleurs — 101 mn. avec :
          John Richardson: le roi Killikrates
          Olinka Berova: Carol
          Edward Judd: le psychiatre Philip Smith
          Noel Willman: Za-Tor
          Colin Blakely: George Carter
          Jill Melford: Sheila Carter
          George Sewell: Harry Walker
          André Morell: Kassim
 
          Mercury n° 6 — octobre 1965
          complété pour nooSFere le 30 mars 2002 par J.P. Fontana
Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Articles, catégorie Cinéma
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.